Autun, ville au passé historique

La ville d’Autun est un véritable livre d’Histoire ! Classée « ville d’Art et d’Histoire », elle est située en Saône et Loire, au début du Morvan … autant dire au cœur de la Bourgogne.

Vue générale sur Autun (secteur cathédrale)

Licence domaine public


 
Autun à l’époque gallo-romaine :

L’histoire d’Autun commence presque avec notre ère : la cité devient capitale des Éduens (peuple gaulois) après la victoire de Jules César à Alésia, qui marque l’avènement de la période gallo-romaine. Les élites du peuple Éduen étaient favorables à Rome, et l’empereur voulait conforter la puissance romaine en créant une grande cité en Gaulle. C’est donc vers l’an -15 que la cité est fondée par l’empereur Auguste.

Le nom antique de la ville, Augustodunum, signifie « la cité d’Auguste ». La devise de la cité, soror et aemula Romae (« soeur et émule de Rome »), fait d’ailleurs référence à la puissante ville de l’empire antique.

La ville a conservé de nombreux vestiges de cette période pourtant lointaine :

Cliquez sur les photos pour les agrandir.
 

Les remparts : l’enceinte était longue de 6 kms, il en reste les trois-quarts.Elle était jalonnée de 53 tours.
Autun - les remparts romains

Licence © Mon coin de Bourgogne

Les portes : 4 portes, aux extrémités des 2 rues principales, permettaient l’entrée dans la cité. Deux de ses portes subsistent : la porte d’Arroux et la porte St André.
Porte romaine de St André - Autun

Licence © Mon coin de Bourgogne

Le théâtre romain : avec ses 148 m de diamètre, il était le plus grand théâtre de l’époque, et pouvait accueillir jusqu’à 20.000 spéctateurs.Un amphithéâtre existait également à proximité, mais a disparu.
Vestiges du théâtre romain à Autun

Licence domaine public

Le temple de Janus : il date du Ier siècle. C’est une sorte de tour au plan carré, large de 16 m et haute de 24 m. Deux pans sont bien conservés et sont parvenus jusqu’à nous.Même si il n’était vraisemblablement pas dédié à Janus, ce temple est l’un des mieux conservés et reste un témoignage exceptionnel de la richesse historique du passé autunois.
Temple de Janus (Autun)

Temple gallo-romain du Ier siècle, dit « temple de Janus » (Autun)
Licence : © Mon coin de Bourgogne

La pyramide de Couhard : tombeau ou monument funéraire,on ignore quelle était précisément sa destination
Pyramide de Couhard

Licence © Mon coin de Bourgogne

 

Spectacles historiques :

Pour revivre l’épopée gallo-romaine à Autun, 2 grandes manifestations ont lieu tous les ans :

  • les journées gallo-romaines présentant la civilisation romaine, avec des ateliers d’artisanat, des spectacles … Lieu : promenade des marbres à Autun – Tarif: Accès libre.
    Voir aussi l’ancien article de 2012 consacré aux Journées romaines
  • Augustodunum, la quête de la paix: un spectacle son et lumières pour faire revivre les héros d’Alésia et Gergovie ainsi que de nombreux personnages qui ont fait l’histoire de la ville. Lieu : théâtre romain d’Autun – Tarifs (2013) : 17€ / adulte – 5€ / 6 à 12 ans – 37€ / famille
    Voir aussi les anciens articles : Augustodunum 2012 et Nouveau spectacle à Autunpour 2013
    Depuis 2014 : Jules César, Augustodunum

 

 

Au Moyen-Âge :

A partir du Xème siècle, la ville d’Autun devient le chef-lieu d’un comté dépendant du duché de Bourgogne.

En 1120, commence la construction de la cathédrale St Lazare : il s’agit ici de St Lazare d’Aix-en-provence, évêque du Vème siècle, mort à Marseille. Il y eu cependant confusion pendant des siècles avec St Lazare, ami de Jésus, dont le culte devait permettre de faire concurrence à celui de Ste Marie-Madeleine, vénérée à Vézelay. La construction de l’essentiel du bâtiment a été achevée en 1146. La ville d’Autun devient ainsi un lieu de pélerinage. Au début, elle fut la chapelle des ducs de Bourgogne.

 

La flèche du clocher date du XVème ou XVIème siècle. Mais cette cathédrale est particulièrement célèbre grâce à son magnifique tympan et aux nombreux chapiteaux sculptés attribués à Gislebertus, caractéristiques de l’art roman bourguignon.

Tympan de la cathédrale St Lazare

Le tympan de la cathédrale St Lazare représente le Jugement dernier, avec au centre, un grand Christ, la pesée des âmes à droite et sur la gauche, ceux qui entrent au Paradis. Il est attribué au sculpteur Gislebertus (© Mon coin de Bourgogne)

Eve - Musée Rollin

Linteau de la Tentation d’Eve, provenant de la cathédrale et conservé au Musée Rollin (photo © Mon coin de Bourgogne)

 

Fort heureusement, les moines du XVIIIème siècle n’appréciaient pas ce tympan sculpté. Ils l’ont donc plâtré vers 1766, ce qui le sauva des dégradations commises lors de la révolution sur l’ensemble des édifices religieux. Il fut restauré en 1837, mais la tête du Christ ne repris sa place qu’après la Seconde Guerre mondiale.

Les chapiteaux, conservés dans la salle capitulaire (ancienne bibliothèque) représentent des scènes bibliques ou des créatures extraordinaires.

 

Chapiteau de l’adoration des mages - cathédrale d’Autun

par Jim Forest – Licence CC BY-NC-ND

Chapiteau de l’Adoration des mages
Chapiteau du sommeil des mages - cathédrale d’Autun

par Jim Forest – Licence CC BY-NC-ND

Le sommeil des mages
Chapiteau de la fuite en Égypte - cathédrale d’Autun

par Jim Forest – Licence CC BY-NC-ND

Chapiteau de la fuite en Egypte
Chapiteau de la pendaison de Judas - cathédrale d’Autun

par Jim Forest – Licence CC BY-NC-ND

La pendaison de Judas

 

Pour plus d’infos sur la cathédrale, un excellent site à consulter : bourgogne romane, l’art roman bourguignon

Au Moyen-Âge, la cathédrale était au cœur de la ville haute. Dans ce quartier se situe également la tour des Ursulines, tour octogonale appartenant au château du duc de Bourgogne. La maison natale de Nicolas Rolin date du XVème siècle, elle abrite aujourd’hui le musée Rolin.

La ville basse comportait le secteur marchand, établi à proximité de la voie navigable que constituait l’Arroux (affluent de la Loire). On y trouve encore la tour Marchaux (vestige d’un hôtel particulier du XVème siècle), des maisons à pan de bois, et le musée Lapidaire.

 

L’époque moderne :

Deux monuments d’Autun datent de cette période.

Lycée militaire d'Autun (toiture en tuiles vernissées)

Licence © Mon coin de Bourgogne

 

  • Le lycée militaire: construit à la fin du XVIIème siècle, en 1675, c’était à l’origine un grand séminaire.Au cours du temps, sa vocation a évolué : hôpital puis prison après la Révolution, petit séminaire en 1813, et enfin école militaire à partir de 1885. A cette époque, il s’agit d’une école militaire préparatoire de cavalerie, qui accueille des enfants de troupe (fils de militaires). L’établissement est devenu collège militaire en 1971 et lycée militaire en 1983.Le lycée a conservé son cloître du XVIIème siècle et ses toits de tuiles vernissées.
    Plus d’infos : sur le site chemins de mémoire.

  • A ne pas confondre avec le précédent, le lycée du XVIIIème siècle, construit en 1709, était à l’origine un collège de jésuites. Il porte aujourd’hui le nom de lycée Bonaparte, le futur Napoléon Ier y ayant effectué quelques mois d’études vers 1779. On peut admirer les grilles en fer forgé de 1772, ornées de représentations des matières scolaires.

 

Époque contemporaine :

Plusieurs monuments d’Autun datent de cette période, et sont bien sûr parvenus jusqu’à nous.

Le passage couvert de la halle : Les anciennes halles dataient du XVIIème siècle, mais furent transformées en passage couvert en 1848. Ce passage a conservé son décor style néo-reniassance et sa verrière.
Passage halle couverte - Autun

passage couvert du XIXe siècle – par Henri Moreau – Licence CC BY-SA

Le théâtre à l’italienne : Il date de 1884. La salle restaurée en 1988 accueille toujours de nombreux spectacles. Il se situe sur la place du Champ de Mars, au centre de la ville, comme l’hôtel de Ville.

(domaine public)

L’hôtel de Ville : La construction fut débutée en 1832, mais le bâtiment a été surélevé à la fin du XIXème siècle.

par Velvet – Licence CC BY-SA

L’ancienne prison :C’est une prison circulaire, datant de 1854. Elle fut l’une des premières prisons françaises à adopter le mode de détention cellulaire. Considérée aujourd’hui comme monument historique, elle a été abandonnée en 1955.
Ancienne prison d'Autun

Licence © Mon coin de Bourgogne

 

Ainsi, les monuments d’Autun sont parvenus jusqu’à nous et font de cette ville une véritable leçon d’Histoire grandeur nature.

Pour + d’infos sur la ville, les visites, les musées, les sorties et tout ce qu’il faut savoir : le site officiel de la ville d’Autun

 

Et pour vous repérer, voici un plan d’Autun avec tous les lieux à visiter :

Chargement de la carte en cours

Chargement

 

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la !

Vous pouvez aussi consulter toutes les visites des : Villes particulières

8 commentaires

  • Rio Grande

    Bonjour,

    Très intéressant, de belles photos, cela donne envie de visiter le coin. Puis-je me permettre une suggestion, c’est surtout que je suis une bille en géographie, j’aurai créé des catégories ou des Pages l’Yonne, la Côte d’Or, la Nièvre et la Saône-et-Loire puis dedans mis les Sites Touristes, cela permettrait au visiteur de savoir tout de suite, dans quel département se situe le site et de plus si on cherche à savoir quoi visiter en Côte d’Or, moi qui suis nul en géo, cela m’aiderait bien, c’est l’idée du jour.
    Merci et bonne continuation, cela donne envie d’en savoir plus sur la Bourgogne, beau travail

    • Merci du commentaire, Rio Grande 🙂
      Votre suggestion fait partie des aménagements prévus … quand il y aura encore un peu plus de pages-visites.
      Mais dès que j’aurai un peu de temps, je mettrai une carte de Bourgogne pour situer les différents sites à visiter.

      • Rio Grande

        Bonjour,
        c’est quoi page-visite ?
        Pourquoi l’url de la page d’ici a le mot accueil ?
        il serait mieux de lire saone-et-loire/autun
        Cela me fait penser que chaque sous-page saone-et-loire, yonne, cote-dor, nievre, pourront avoir une petite description du département, chef lieu, etc..

      • « page-visite » ce n’est pas une URL, ce sont mes pages qui décrivent une visite (pour l’instant, il y en a douze)
        Chaque page décrivant un site touristique (comme celle-ci pour la ville d’Autun) a le mot accueil dans son URL car c’est prévu comme ça par le thème que j’utilise actuellement pour que la photo correspondante apparaisse dans le slider de la page d’Accueil.

        Au fait, vous pouvez dès à présent accéder à une « page » regroupant tous les contenus relatifs à la Saône-et-Loire, par exemple, en cliquant sur ce mot dans le « nuage de mots-clés » qu’on trouve en sidebar ou en bas de page d’accueil. Par exemple, voilà ce que ça donne avec le mot-clé Saône-et-Loire

  • Lunette

    Wah superbe! Je cherchais à en savoir plus sur l’histoire d’Autun, en particulier au moyen âge cette page m’a bien aidée et en plus belles photos qui permettent de bien se représenter les lieux là je dis bravo! Juste un petit regret: j’aurais aimé qu’il y ait aussi un plan pour situer tous ces monuments les uns par rapport aux autres. Merci et bonne suite!

    • Merci du commentaire 🙂
      Pour le plan des différents monuments, l’Office de Tourisme d’Autun donne gratuitement des plans de ville sur lesquels figurent bien sûr les monuments.

  • Marie

    Belle présentation de la ville d’Autun qui donne envie de visiter, ce que je vais faire très bientôt.

  • Gaillard

    Une magnifique ville que j’ai du quitter il y a 15 ans faute de travail. Dommage que ce merveilleux patrimoine ne soit pas plus valorisé pour redynamiser la ville !!!!!

    NB : commentaire un peu modifié pour ne mettre personne en cause. Ce n’est pas l’objet de ce site. Merci de votre compréhension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *