Germolles, résidence princière

Le château de Germolles est le seul palais des ducs de Bourgogne aussi bien conservé.

Germolles - porche d'entrée

Porche d’entrée du Château de Germolles (71)
Licence © Mon coin de Bourgogne

Germolles - Cour et corps de logis

La cour et le corps de logis du Château
Licence © Mon coin de Bourgogne

 

Histoire du Château

Au XIIIème siècle, Germolles est une « maison forte », c’est-à-dire une petite seigneurie. Dès la seconde moitié du XIVème siècle, le sire de Germolles est en difficultés financières.

En 1380, il doit céder la « maison forte » à Philippe le Hardi, Duc de Bourgogne. Celui-ci offre la demeure à son épouse, Marguerite III de Flandre. La Duchesse engage alors d’importants travaux afin de transformer Germolles en palais campagnard. Elle fait bâtir le logis principal, avec ses appartements et sa chapelle haute. Elle développe également les activités bucoliques : une roseraie, et une bergerie modèle.
Le jeune roi Charles VI aurait été accueilli à Germolles en 1389.

Après le décès de Philippe le Hardi et Marguerite de Flandre, les Ducs de Bourgogne se succèdent à Germolles au XVème siècle : Jean-sans-peur, Philippe le Bon, Charles le Téméraire. En 1477, à la mort de ce dernier, le palais de Germolles revient à la royauté. Mais la splendeur de Germolles s’est estompée depuis la mort de Marguerite de Flandre.

A la Révolution, le château est vendu comme bien national. Il n’est plus entretenu et certaines parties sont endommagées.
Ce n’est qu’à la fin du XIXème siècle que le château est racheté et peu à peu remis en état.

 

La visite du château

Une fois franchi le porche d’entrée flanqué de 2 tours massives du XIIIème siècle, on découvre la cour avec le corps de logis sur la gauche et le cellier et la chapelle basse sur la droite.
La visite commence par le cellier et la chapelle basse, datant tous deux de l’époque de la « maison forte ».

Germolles - le cellier

Cellier du Château – Licence © Mon coin de Bourgogne

chateau de Germolles - Chapelle basse

Chapelle basse du château – par C. Degrigny – Licence CC (domaine public)

 

De retour dans la cour, on emprunte l’escalier à vis de la tourelle qui mène à la salle d’honneur.
L’escalier, bâti au XIVème siècle, témoigne de la splendeur des lieux.

Germolles - Tourelle

Tourelle avec escalier à vis du XIIIème siècle
Licence © Mon coin de Bourgogne


Pavage du château de Germolles

Au XIVème siècle, la salle d’honneur comportait une cheminée monumentale, dont le dessus servait d’estrade aux musiciens. La salle d’honneur, dévastée par un incendie à la fin du XIXème siècle, sert à présenter aux visiteurs une collection des carreaux de pavages qui ornaient autrefois les sols du 1er étage.
Ces carreaux, à fond rouge brique, présentent des motifs floraux emblématiques du lieu : marguerites, roses, chardons, moutons, soleils …

 

Par le chemin de ronde, on accède à la chapelle haute.

Germolles - Chapelle haute

Chapelle haute du château – Licence © Mon coin de Bourgogne

 

 

Cette chapelle était destinée à la Duchesse. Elle comporte une nef, un chœur situé dans une tourelle, et un oratoire.
Un incendie l’a malheureusement fort endommagée à la fin de XIXème siècle.

 

 

Ensuite, on redescend dans la cour et la visite se poursuit dans le corps de logis.

De l’extérieur, on voit bien la répartition en trois étages : le rez-de-chaussée destiné aux activités domestiques, le 1er étage réservé aux appartements ducaux, et le 2ème étage aux appartements de la cour. L’ensemble du bâtiment est bien conservé, même si il faut imaginer qu’il était autrefois relié à la chapelle haute.
On visite l’intérieur, mais les photos y sont interdites, celles qui suivent viennent donc de Wikipédia.

Germolles - Corps de logis

Le corps de logis du Château – Licence © Mon coin de Bourgogne

 

Germolles - Garde-robe décorée

Garde-robe de Marguerite de Bavière
par C. Degrigny – Licence CC (domaine public)

 

 

On découvre ainsi au 1er étage la garde-robe de Marguerite de Bavière, belle-fille de Marguerite de Flandre et Philippe le Hardi. Cette chambre comporte des peintures murales de la fin du XIVème siècle, avec les initiales P et M alternant avec des chardons, symbole de fidélité.
D’autres pièces du château présentent également des peintures murales avec des motifs floraux, notamment les roses et les chardons. Certaines de ces peintures sont encore en cours de réfection.
L’ensemble de ces décorations murales constituent la richesse et l’intérêt majeur de la visite de Germolles.

 

Enfin, on termine la visite par une promenade libre dans les jardins. Il ne reste malheureusement rien de la roseraie créée par la duchesse Marguerite de Flandre. Les jardins ont été ré-aménagés « à l’anglaise » vers 1860.

Germolles - vue arrière du château 1

Vue arrière du château de Germolles depuis les jardins
Licence © Mon coin de Bourgogne

Germolles - les jardins 2

Jardins du château de Germolles – Licence © Mon coin de Bourgogne

Germolles - les jardins 1

Jardins du château – Licence © Mon coin de Bourgogne

Germolles - vue arrière du château 2

Échauguette sur l’arrière du château – Licence © Mon coin de Bourgogne

 

Situer Germolles

Pour mieux situer le château, n’hésitez pas à zoomer :

 

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la autour de vous !

Page publiée le 28 décembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *