Chalon-sur-Saône

Chalon-sur-Saône est la 2ème ville de Bourgogne et la ville principale de Saône-et-Loire (71) de part sa taille et son influence, même devant Mâcon qui est pourtant la Préfecture de Saône-et-Loire.

Chalon - vers l'île St Laurent

La Saône et l’île St Laurent à Chalon-sur-Saône
Auteur : Flo – Licence : © Mon coin de Bourgogne

Histoire de la ville de Chalon-sur-Saône

La ville est située en bords de Saône, ce qui a permis son développement dès la période romaine, puisque c’était le point de passage entre Lyon et Autun, la fameuse « Augustodunum« .

Au Moyen-Âge, Chalon est la capitale du royaume burgonde. A la Renaissance, le Chalonnais est la limite du royaume de France. C’est donc toujours un lieu stratégique.

L’hôpital de l’île St Laurent est fondé au milieu du XVIème siècle. Au XVIIIème siècle, l’ingénieur Emiland Gauthey, originaire de Chalon, fait creuser le canal du Centre qui relie la Saône à la Loire, de Chalon-sur-Saône à Digoin (71).

En 1839, les frères Schneider fondent les chantiers du petit Creusot, qui apportent un essor économique et industriel à la ville.

Au début du XIXème siècle, Joseph Nicéphore Niépce pose les bases des premières photos grâce à ces travaux sur l’ héliographie (gravure à partir de produits contrastants à la lumière du soleil). C’est pourquoi Chalon-sur-Saône est considérée comme le « berceau de la photographie ».

Au cours de la seconde guerre mondiale, Chalon est sur la ligne de démarcation, la Saône servant de frontière entre la zone libre (à l’Ouest et au Sud) et la zone occupée. De nombreux faits de résistance ont eu lieu à Chalon.

Après guerre, l’industrialisation du chalonnais reprend de plus belle, avec l’implantation de KODAK pour le développement photographique, l’usine SAINT GOBAIN pour le verre, le flaconnage et les isolants, ou encore la société FRAMATOME pour l’énergie nucléaire.

En ce XXIème siècle, l’industrie mécanique a fortement diminué, Kodak a fermé ses portes en 2008, mais la société AMAZON est venue récemment s’implanter, aidant ainsi au maintien d’une activité commerciale sur le chalonnais.

 

A visiter à Chalon :

 

  • La cathédrale St Vincent :

    Chalon sur Saône - cathédrale St Vincent (façade)

    Cathédrale St Vincent – façade néo-gothique
    Auteur : Flo – Licence : © Mon coin de Bourgogne

    Si les origines remontent peut-être au Vème siècle, la construction de l’actuelle cathédrale a débuté en l’an 1090. Elle comporte donc une base romane avec les chapelles absidiales nord et sud, le rez-de-chaussée du chœur et du transept, et les piliers de la nef et des bas-côtés, ainsi que de beaux chapiteaux.

    La construction s’est poursuivie en style gothique avec l’abside du chœur, les murs de la nef et du cloître, la voûte de la croisée du transept, de la nef et des chapelles des bas-côtés.

    La cathédrale mesure près de 63 m de long à l’intérieur et la voûte principale s’élève à un peu plus de 24 m de haut. La nef se compose de piliers flamboyants (pilastres cannelés à base moulurée)

    La façade fut refaite en 1827, première de France à adopter le style néo-gothique. Elle est flanquée de deux tours carrées symétriques, hautes de 42 mètres. Chacune des tours est ornée de huit statues, représentant les saints patrons des quartiers de la ville et des communes voisines.
    Pour voir de belles photos de l’intérieur de la cathédrale (en attendant les miennes, plus tard), je vous conseille le site Patrimoine-Histoire

  •  

  • L’église St Pierre :

    Chalon - l'église St Pierre

    Chalon – l’église St Pierre
    Auteur : Flo – Licence : © Mon coin de Bourgogne

    Construite entre la fin du XVIIème et le début du XVIIème siècle, l’église St Pierre fut agrandie en 1898 et sa façade refaite deux ans plus tard. L’extérieur est de style italien, tandis que l’intérieur est de style baroque. (source : site Patrimoine-Histoire)

     

     

     

     

     

  •  

  • Les maisons anciennes :

    La vieille ville de Chalon comporte plusieurs maisons anciennes, à pans de bois (style « colombages »), notamment sur la place St Vincent.

     

  • Le musée Nicéphore Niépce :

     

    Chambre noire de Nicéphore Niepce

    Chambre noire fabriquée par Nicéphore Niepce en 1820
    Auteur : Daderot – Licence : Domaine public

    Joseph Nicéphore Niépce est né le 7 mars 1765 à Chalon-sur-Saône. En 1816, il entreprend ses premières recherches sur l’héliographie, procédé consistant à reproduire une gravure sur une plaque couverte d’un produit photosensible (réagissant à la lumière du soleil) et à la fixer dans une chambre noire.

    En 1826, il réalise la première photographie, intitulée « point de vue du Gras » (prise de vue depuis la fenêtre de son atelier, dans sa maison du Gras, située à Saint-Loup-de-Varennes à 5 km de Chalon)

    Hélas, la famille est endettée et Nicéphore Niépce ne peut développer davantage son invention. Il est obligé de s’associer à Louis Daguerre qui profitera de ses travaux pour poursuivre les recherches (qui amèneront au daguerréotype) après la mort de Niépce en 1833.

    Le musée Nicéphore Niépce a ouvert ses portes en 1872, dans l’ancien hôtel des messageries royales sur les quais de la Saône à Chalon.

    Aujourd’hui, on peut y voir en particulier près de trois millions d’images (tous procédés photographiques confondus) et plus de 1500 appareils photographiques. Un film d’environ 1/2 heure retrace l’histoire de Nicéphore Niépce et explique bien en quoi ses « photos » sont antérieures à celle de Daguerre. Le musée accueille également de nombreuses expositions temporaires de photographes anciens et contemporains.

    Lieu : 28 Quai des Messageries – 71100 Chalon-sur-Saône (tél : 03.85.48.41.98)
    Horaires : ouvert tous les jours sauf mardis et jours fériés, de 9h30 à 11h45 et de 14h à 17h45 (10 h à 18 h en juillet-août)
    Tarif : Entrée libre !
    Site : Musée Nicéphore Niépce

 

Vie culturelle et événementielle à Chalon :

 

Chalon-sur-Saône est une ville animée, créatrice d’évènements culturels originaux. Le plus connu est le festival « Chalon dans la rue », où théâtre, mimes, danses et spectacles de rue se déroulent sur plusieurs jours de juillet. Près de 300.000 festivaliers envahissent alors les rues chalonnaises, où les compagnies officielles du festival « IN » côtoient les petites et grandes troupes du « OFF » dont les spectacles sont rémunérés par les spectateurs eux-mêmes.

Mais Chalon bouge et vit tout au long de l’année à travers différents événements :

– le Carnaval de Chalon dure 10 jours de fin février à début mars. Le 1er jour, le maire de Chalon remet les clés de la ville au roi Cabache et à son épouse Moutelle, et c’est parti pour 10 jours de confettis, costumes, chars, musiciens, spectacles et fête foraine. Les Gôniots animent la ville !

Jetez un œil sur le carnaval 2013 et consultez aussi le site officiel.

– les Montgolfiades rassemblent en mai des montgolfières de nombreux pays. En parallèle des compétitions officielles, des baptêmes de l’air et de nombreuses animations sont proposées.

– les Saônates d’été ce sont des animations, des concerts et des activités nautiques en bord de Saône au début du mois de juillet, avec en clôture le feu d’artifice sur la Saône pour le 14 juillet.

Chalon dans la rue : depuis 1986, l’un des principaux festivals d’arts de la rue.

– la Paulée de la côte chalonnaise a lieu en octobre. C’est la fête des vendanges, avec dégustation de vins, défilé des sociétés de secours mutuel et confréries vineuses, et messe de la St Hubert. Cet événement rassemble visiteurs, touristes, viticulteurs et restaurateurs autour de la gastronomie et du terroir.

Et bien sûr, la ville de Chalon organise et vit également toutes les manifestations nationales, comme la fête de la musique, la fête des voisins, les fêtes de fin d’année …

Bref, Chalon est une ville dynamique qui vaut le détour !

Pour situer la ville, n’hésitez pas à dézoomer :

Agrandir le plan

 

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la autour de vous !

 

Page publiée le 20 octobre 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *